Quel entretien pour un bac à graisse ?

La nature de l’entretien nécessaire pour un bac à graisse est très différente selon l’usage que l’on en a. Il n’y a en effet aucune commune mesure entre un équipement de professionnel, amené à traiter quotidiennement des volumes très importants de graisses animales ou végétales, et un équipement de particulier.

Dans un restaurant les volumes de graisse traités sont tels que pour éviter mauvaises odeurs et engorgement des siphons et des canalisations, il est nécessaire de procéder à un nettoyage fréquent et soigneux du réceptacle. Pour un particulier, en revanche, l’entretien peut souvent être limité à deux ou trois interventions par an.

Un bon entretien, un gage d’efficacité

L’entretien d’un bac à graisse est fondamental pour qu’il conserve son efficacité dans le temps. De fait, si le niveau de graisse devient trop important, les eaux qui arrivent plongent directement dans le fond du récipient et n’ont plus le temps de décanter avant de s’écouler. De plus, avec le temps, des déchets lourds comme le sable se déposent, réduisant également l’espace de décantation. D’où la nécessité de procéder à une vidange régulière des graisses et déchets pour que le système puisse continuer à fonctionner efficacement.

L’entretien du bac dégraisseur pour un particulier

Un bac dégraisseur est toujours installé de manière à rester accessible. Au moins deux fois par an, davantage si nécessaire, il faut donc l’ouvrir pour le vidanger. Rien de plus simple si l’on n’a pas peur de mettre les mains dans le gras. Il suffit d’ôter les graisses en surface et de retirer les déchets lourds qui se sont accumulés au fond du récipient. En tant que particulier, vous pouvez mettre les résidus récoltés dans les ordures ménagères, sachant que leur volume reste modeste.

Ensuite, après avoir bien rincé le bac, il faut veiller à le remplir d’eau afin qu’il ne se déforme pas. Si vous n’êtes pas enchanté à l’idée de procéder à cette opération, vous avez la possibilité de faire appel à un professionnel de l’assainissement. Il se chargera de nettoyer votre cuve et d’évacuer les déchets et résidus collectés.

Une approche très différente pour les professionnels

Pour un traiteur ou un établissement de restauration, l’approche de l’entretien d’un bac dégraisseur est très différente. D’abord, le bac dégraisseur se remplit beaucoup plus vite que chez un particulier. Ensuite, impossible de mettre les graisses résiduelles dans les ordures ménagères. Résultat, le plus simple est de passer un contrat d’entretien avec une société d’assainissement afin qu’elle prenne en charge l’entretien des installations, une fois par mois par exemple, plus fréquemment si nécessaire. Cette entreprise assurera la vidange du récipient par pompage, mais aussi son curage si cela s’avère nécessaire. Elle remettra le bac à graisse en eau en veillant à appliquer un mélange spécial sur les ornières afin d’éviter les remontées d’odeurs nauséabondes. Elle se chargera ensuite d’évacuer les graisses et déchets vers un spécialiste de leur traitement. Un entretien soigneux et régulier indispensable pour préserver les conditions d’hygiène de votre établissement !